French flagEnglish flag

Irak

Partenaire de tout premier plan pour l’Irak durant les années 70-80, la France a vu ses échanges diminuer sous l’effet des sanctions économiques dans les années 90. Ceux-ci ont encore diminué suite à l’intervention militaire de 2003, nos exportations tombant à 143 M€ en 2004 pour plafonner depuis (173 M€ en 2008, soit une part de marché inférieure à 1 %).

Toutefois un rééquilibrage conséquent s’est opéré en 2009, nos exportations atteignant 413 M€ (hausse de 139 %) tandis que, sous l’effet de la conjoncture internationale (baisse du prix du baril et ralentissement économique en Europe), nos importations étaient divisées par deux (838 M€ en 2009) soit une baisse de 42 %. Cette conjugaison de facteurs réduit notre déficit commercial de 1,3 Md à 426 M€.

Sur les huit premiers mois de l’année 2010, nos importations ont augmenté de 37 %(831 M€ en raison de la hausse du prix des hydrocarbures et de la reprise économique.

La France a annulé environ 4,8 milliards d’euros de dettes irakiennes entre 2005 et 2008, dans le cadre du club de Paris. Cette annulation de 80% des obligations irakiennes à notre égard constitue l’effort le plus important parmi les pays occidentaux.

Présentation IRAK – Diaporama